Près de 282.000 nouveaux chômeurs en 2009 : au-delà des chiffres !

statschomage1Ce n’était pas une surprise même si les médias ont voulu en faire un contenu sensationnel. Les dernières prévisions de l’Unedic annoncées par l’AFP affichaient des prévisions de près de 282.000 nouveaux chômeurs pour l’année 2009, et une destruction nette de 250.000 emplois salariés. Ces chiffres reposent sur une simulation du moins optimiste –jugée par les économistes – d’une croissance économique négative de -1% pour l’année en cours. Des prévisions qui se prolongent dans le même sens en 2010 avec 122.000 nouveaux chômeurs et la destruction nette de 113.000 emplois salariés.
Avec tous ces indicateurs prévisionnels dans le rouge, c’était une évidence que de revenir parler du déficit de l’assurance chômage. Un déficit qu’on espérait fondre ces dernières années et donner encore plus de marge de manœuvre aux services d’indemnisations chômage. En effet, le déficit de l’assurance chômage s’est élevé à la fin de l’année 2008 à près de 4,9 milliards d’euros et s’enfoncerait à près de 5,7 milliards d’euros fin 2010.

C’est quoi au juste les causes de ces chiffres et déficits spectaculaires? Toutes les explications et bien plus encore sont sur le site d’emploi senior.

Nous sommes aujourd’hui en temps de crise économique et ce, comme en témoigne la croissance négative prévue pour l’année 2009 ainsi que la situation assez problématique de notre marché du travail aujourd’hui, et l’heure est plutôt à se serrer les coudes et dédramatiser des chiffres qu’on n’a pas pu corriger en périodes économiques fastes. Tournant nos regard vers nos emploi de nos seniors qui peinent déjà à garder leurs emplois et à en retrouver un autre pour les demandeurs d’emploi parmi eux. Une fois ces temps de crise passaient, on aura les moyens et le temps de corriger ces déficits.

Ramzi BANI